Programme national sur la pauvreté

Le NPD propose une stratégie nationale de réduction de la pauvreté élaborée en consultation avec des groupes de lutte contre la pauvreté. Cette stratégie implique le renforcement du Supplément de la Prestation nationale pour enfants et de la Prestation fiscale pour le revenu de travail. Le parti s’engage également à rétablir progressivement le salaire minimum fédéral à 15 $ l’heure.

Cote:

 

Le bien-être économique est un facteur-clé des résultats de santé, et une main-d’œuvre en bonne santé constitue le fondement d’une économie saine. Afin de contrecarrer les inégalités de revenus et la pauvreté, le CMFC plaide en faveur d’une stratégie fédérale antipauvreté. Pour l’instant, il n’existe aucun programme national pour vaincre la pauvreté.

Cote:
 
 
Le Parti Libéral s’engage à aborder la question de la pauvreté. Les libéraux ont annoncé l’Allocation canadienne aux enfants, le rétablissement de l’âge de la Sécurité de la vieillesse à 65 ans et l’expansion de Nutrition Nord pour une alimentation abordable.

Cote:

 

La plate-forme du Parti Vert propose de mettre en œuvre l'initiative de revenu garanti suffisant pour que les Canadiens et Canadiennes puissent vivre en santé, peu importe leur statut socio-économique.

Cote:
 

Stratégie nationale sur l’itinérance

Le NPD a promis de renouveler les ententes fédérales sur le logement ainsi que d’instaurer des mesures favorisant la construction de logements locatifs.

Cote:

 

Le gouvernement fédéral a créé en 1999 la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance (SPLI). Le budget 2013-2014 a affecté des fonds d’accès à la propriété dans une approche appelée « logement d’abord »; toutefois, les résultats de ce programme mettent du temps à se matérialiser.

Cote:
 
 
Le parti libéral a promis un investissement de 20 milliards de dollars sur 10 ans dans l’infrastructure sociale. Cette proposition comprend du soutien financier pour des installations destinées aux aînés, la construction d’autres unités de logement et la remise en état des unités existantes, le renouvellement des accords actuels entre les coopératives et l’apport d’un fonds de soutien pour les municipalités, dans lequel figurerait le renouvellement du soutien à Logement d’abord, initiative qui facilite la recherche d’un domicile stable pour les sans-abri au Canada.

Cote:

 

La plate-forme du Parti Vert recommande la mise en œuvre d'un programme national de logement abordable qui récompenserait la création de logements abordables afin de réduire l'itinérance.

Cote:
 

Programme de santé pour les Autochtones

Le NPD offre une approche complète visant à apporter des améliorations en ce qui touche la santé des Autochtones. Cette approche comprend la consultation avec un éventail de groupes autochtones dans le but de créer une stratégie sur l’alimentation ainsi qu’une stratégie de l’eau propre. Ce leadership à l’endroit de l’établissement du Principe de Jordan – pour les enfants d’abord – et d’une stratégie sur la prévention du suicide ne sont que quelques exemples de la forte performance du parti dans ce secteur.

Cote:

 

Les conservateurs investiront dans des équipes de bien-être mental, pour des communautés des Premières Nations, et dans la recherche sur la santé des Autochtones pour améliorer et promouvoir la santé des membres des Premières Nations, des Inuits et des Métis au Canada. Cependant, le CMFC s’inquiète du retrait du financement de certains organismes des Premières Nations qui apportaient un soutien vital à la santé des Autochtones et recueillaient des données importantes.

Cote:
 
 
Les libéraux présentent plusieurs initiatives destinées aux communautés autochtones, dont un investissement de 2,6 milliards de dollars pour l’éducation, le soutien à l’Accord de Kelowna de 2005 ainsi qu’une meilleure relation fiscale. Ces programmes avantageux auront une incidence tangentielle sur la santé des peuples autochtones au Canada.

Cote:

 

Le Parti Vert s’est engagé à veiller à la mise en œuvre des recommandations du rapport de la Commission Vérité et réconciliation. Son programme comprend la reconnaissance et l’application des droits à la santé des Autochtones, comme le précisent le droit international, le droit constitutionnel et tel qu’il est prévu en vertu des traités.

Cote:
 

Stratégie nationale sur la santé mentale et les dépendances

Le NPD a amené au-devant de la scène la question de la santé mentale des anciens combattants et a plaidé pour une stratégie de prévention du suicide chez les jeunes Autochtones. Le projet de loi C-386 revendique une stratégie nationale sur la démence. Le parti a annoncé un investissement de 40 millions de dollars sur quatre ans dans une stratégie nationale de lutte contre la maladie d’Alzheimer et la démence en vue de soutenir le dépistage en vue d’un diagnostic précoce, d’augmenter le financement de la recherche et d’élaborer des lignes directrices pour des soins plus humains à l’endroit des patients atteints de démence. L’approche de la lutte contre la toxicomanie du NPD met l’accent sur des stratégies de prévention et de réduction des méfaits fondée sur les données probantes.

Cote:

 

Les conservateurs renouvelleront le mandat de la Commission de la santé mentale du Canada pour une période de 10 ans, à compter de l’année 2017-2018. Le gouvernement accordera également du financement pour améliorer la santé des aînés à compter de 2015-2016 par l’établissement du Centre d'innovation canadien sur la santé du cerveau et le vieillissement. Toutefois, le CMFC s’inquiète du fait que la Stratégie nationale antidrogue, de concert avec des lois récemment adoptées, soit axée sur la répression plutôt que sur la prévention, le traitement et la réduction des méfaits.

Cote:
 
 
Le Parti libéral prévoit mettre en œuvre une approche intégrée visant à assurer l’accès à des services de soins de courte durée, aux références vers des centres de soins tertiaires, au logement, aux soins primaires et à des plans de prise en charge communautaire et multidisciplinaire. Pour ce qui est des dépendances, l’approche du parti met l’accent sur la réduction des méfaits, la santé publique et la négation d’effets sociaux néfastes comme le crime, par un appui à des sites d’injection supervisés. Il compte également créer des centres d’excellence spécialisés dans la santé mentale, l’état de stress post traumatique et d’autres questions connexes, touchant les anciens combattants et les premiers intervenants. Un conseil consultatif d’experts pancanadiens sur la santé mentale sera mis en place pour guider la mise en œuvre des recommandations de la Commission de la santé mentale du Canada.

Cote:

 

Le programme du Parti Vert appuie le mandat de la Commission de la santé mentale du Canada et demande sa continuation. Les Verts recommandent aussi l’augmentation des transferts de fonds pour les patients en santé mentale non-institutionnalisés afin d’assurer une stratégie de santé mentale globale et solide pour tous les Canadiens et Canadiennes. Trop peu de renseignements sont fournis sur leur approche à l’égard du traitement de la dépendance.

Cote:
 

Stratégie pour les enfants et les jeunes

Le NPD dispose de plusieurs initiatives visant à aider les familles avec enfant(s), notamment le programme de garde d’enfants abordable, le renforcement de la Prestation nationale pour enfants et la stratégie de santé mentale pour les jeunes. Le parti a annoncé qu’il créerait un fonds en innovation pour la santé mentale de 100 millions de dollars destiné aux enfants et aux jeunes. On ne note aucune suggestion sur les problèmes grandissants liés à l’obésité chez les enfants et sur d’autres facteurs – hormis ceux qui sont décrits.

Cote:

 

Actuellement, il n’existe aucune stratégie fédérale visant les besoins sanitaires des enfants et des jeunes (p. ex. : santé mentale, obésité). Le Canada est l’un des pays de l’OCDE qui investissent le moins dans le développement de la petite enfance. Les conservateurs ont étendu la portée de la Prestation universelle pour la garde d’enfants pour venir en aide aux familles qui ont un ou des enfants de moins de 17 ans. Toutefois, le Canada aurait avantage à se doter d’une stratégie visant l’enfance et la jeunesse ainsi que d’un programme éducatif pour la petite enfance; le CMFC l’encourage vivement à passer aux actes. Il est aussi nécessaire d’instaurer des mesures ciblées pour lutter contre l’obésité.

Cote:
 
 
Le programme libéral comprend plusieurs investissements dans le bien-être des enfants, notamment l’Allocation canadienne aux enfants, un soutien à la vaccination et un investissement pour l’éducation de base dans les communautés autochtones. Dans le cadre d’une campagne sur les choix alimentaires sains, le parti propose également une politique qui imposerait des restrictions sur la commercialisation d’aliments malsains, des règles plus strictes sur les gras trans et sur l’apport du sel, et un meilleur étiquetage des aliments. Le programme ajoute également un financement de 15 millions de dollars à l’Agence de la santé publique du Canada au cours de chacune des deux prochaines années, afin d’appuyer une stratégie nationale qui augmenterait les taux de vaccination des enfants et améliorerait le traitement des commotions cérébrales. Un gouvernement libéral imposerait également l’utilisation d’emballages neutres pour les produits du tabac.

Cote:

 

Le Parti Vert appuie un financement accru pour la santé des enfants et des jeunes. Leur programme comprend des stratégies de santé mentale à l’intention des jeunes, l'élimination de la commercialisation des aliments malsains, et l’apport d’investissements stratégiques pour s’attaquer à l’inactivité et à l'obésité.

Cote: