Un médecin de famille pour chaque Canadien

Le NPD souligne la nécessité de faire augmenter le nombre actuel de Canadiens et de Canadiennes qui ont un médecin de famille et se dit prêt à faire preuve de leadership dans ce domaine; toutefois, rien n’est précisé à ce sujet à l’heure actuelle.

Cote:

 

Le gouvernement conservateur a contribué à améliorer l’accès aux médecins de famille grâce à des programmes d’embauche et de rétention; l’accent est mis sur des incitations financières. Le CMFC veut que tous aient accès à un médecin de famille et à des soins continus leur vie durant, afin de les aider à rester en bonne santé.

Cote:
 
 
Le Parti Libéral souligne l’importance pour chaque Canadien et Canadienne d’avoir un médecin de famille. Pour ce faire, le gouvernement doit travailler de concert avec les provinces et les territoires. Aucun renseignement sur la façon d’y parvenir n’est fourni.

Cote:

 

Le Parti Vert souligne que chaque personne, d’un bout à l’autre du pays, devrait avoir accès à des soins de haute qualité, notamment à un médecin de famille pour chaque Canadien et Canadienne. Son programme tente d’aborder ce problème en recrutant et en maintenant plus de médecins de famille, surtout dans les régions rurales.

Cote:
 

Soutien du modèle du Centre de médecine familiale

Le NPD soutient le principe des centres de santé communautaires – de type plaque tournante – dont fait état le modèle du Centre de médecine de famille. On mentionne une approche consultative, même si on ne prévoit aucun engagement concret.

Cote:

 

Le gouvernement conservateur n’a pas accordé de financement ou fourni aux cliniques le soutien nécessaire, conformément aux principes du CMF. Cela a débouché sur une importante variation, d’une province à l’autre, en ce qui a trait au degré d’adoption et aux approches. Aucun autre plan n’a été annoncé.

Cote:
 
 
Le Parti libéral s’engage à soutenir un système de soins primaires intégré et multidisciplinaire, centré sur le patient et qui prend en charge les maladies chroniques, dans la communauté, à domicile et dans les établissements de soins de longue dure.

Cote:

 

Le Parti Vert soutient les principes du Centre de médecine de famille et revendique un financement fédéral pour assurer que la population canadienne obtient des soins complets et globaux en temps opportun, centrés sur leurs besoins de santé. Son programme suggère une augmentation du financement fédéral afin de mieux soutenir les principes du Centre de médecine de famille.

Cote:
 

Accès en temps opportun

On mentionne une augmentation du financement particulier, par un retour aux niveaux des Accords sur la santé de 2004, comme façon d’améliorer l’accès aux soins de santé. Le NPD a promis 500 millions de dollars pour améliorer l’accès aux soins de santé. De cet investissement, 300 millions de dollars seront consacrés à la construction ou à l’agrandissement de 200 cliniques, tandis que les 200 millions de dollars restants seront affectés à des subventions d’embauche de médecins, d’infirmières praticiennes et d’autres fournisseurs de santé, qui seront gérées par les provinces.

Cote:

 

L’accès en temps opportun était un des cinq engagements nationaux du gouvernement conservateur lors de l’élection de 2006. Actuellement, aucune stratégie nationale n’a été mise en place concernant le temps d’attente. Cette stratégie devrait s’attaquer aux différences entre régions et populations et s’étendre au-delà des cinq secteurs d’attente initiaux (cancer, maladies cardiaques, imagerie diagnostique, remplacement articulaire et restauration de la vue) pour s’appliquer à un ensemble de traitements.

Cote:
 
 
Les libéraux insistent beaucoup sur l’accès aux soins de santé universelle en temps opportun. Ils s’engagent à collaborer avec les partenaires provinciaux et territoriaux; cependant, on ne sait pas si cet engagement comprend des initiatives ou des investissements ciblés pour améliorer l’accès.

Cote:

 

Le Parti Vert appuie la transition vers les dossiers médicaux électroniques et l’augmentation du financement fédéral pour former et recruter un plus grand nombre de professionnels de la santé afin de réduire les temps d'attente. Il n’a cependant pas de stratégie concrète assortie d’objectifs mesurables.

Cote:
 

Stratégie nationale de vaccination

Le NPD vise à atteindre de meilleurs résultats en matière de vaccination par l’intermédiaire d’une approche intégrée axée sur les centres de santé communautaires. À l’heure actuelle, aucune stratégie d’intégration n’a encore été présentée.

Cote:

 

Actuellement, le parti conservateur n’a mis en œuvre ou planifié aucune stratégie nationale de vaccination. Bien que la vaccination soit une mesure de santé préventive bien établie, les provinces et territoires du Canada ne sont pas homogènes en matière de couverture et de calendrier de vaccination.

Cote:
 
 
Le Parti Libéral du Canada appuie la vaccination pour tous les Canadiens et Canadiennes; le chef du Parti s’est prononcé clairement sur cette question. La stratégie proposée pour atteindre cet objectif demeure vague.

Cote:

 

Le programme du Parti Vert déclare qu'il demandera des normes de vaccination nationales et des stratégies coordonnées entre les provinces et les territoires.

Cote:
 

Stratégie nationale sur les médicaments

Le NPD s’est engagé à investir 2,6 milliards de dollars sur quatre ans pour collaborer avec les provinces et les territoires afin de réduire le coût des médicaments sur ordonnance. Le parti reconnaît l’importance de ce secteur, tout en reconnaissant que son plan ne se traduira pas par la mise en œuvre complète d’un régime public d’assurance-médicaments au cours des quatre prochaines années. Le parti mentionne également que l’objectif de ce financement sera de réduire le coût des médicaments de 30 pour cent en moyenne, au cours des quatre prochaines années, tout en faisant progresser la collaboration avec les provinces et les territoires vers une couverture universelle, à long terme.

Cote:

 

En 2004, avec le lancement de la Stratégie nationale sur les médicaments, les premiers ministres du Canada se sont mis d’accord pour dire que tous les Canadiens et Canadiennes devraient pouvoir se procurer les médicaments qui leur ont été prescrits sans avoir à assumer un fardeau financier excessif. Aucun programme national universel d’assurance-médicaments n’a été mis en place à ce jour.

Cote:
 
 
Le Parti libéral soutient la collaboration du gouvernement fédéral avec ses partenaires provinciaux et territoriaux dans la négociation de meilleurs prix pour les médicaments sur ordonnance et fera baisser le prix des médicaments en les achetant en vrac. Le parti prévoit également soutenir et diffuser la recherche et les pratiques exemplaires afin de réduire la prescription excessive et inutile de médicaments et de faire diminuer les effets indésirables dangereux liés à la prise de médicaments.

Cote:

 

Le programme du Parti Vert réclame l’adoption d’un programme d'assurance-médicaments fédéral pour veiller à ce que tous les Canadiens et Canadiennes aient accès à un régime universel d'assurance-médicaments.

Cote:
 

Soutien aux dossiers médicaux électroniques

Les plans du NPD laissent transparaître l’importance du passage au format électronique. En outre, Inforoute Santé du Canada concentre ses efforts sur l’intégration de systèmes de différents environnements en un tout rationalisé.

Cote:

 

Grâce au soutien du gouvernement, Inforoute Santé du Canada a pu veiller à ce que la majorité des médecins au Canada utilisent désormais les dossiers médicaux électroniques (DMÉ). Toutefois, on peut faire beaucoup plus dans ce domaine, notamment des normes de gestion de l’information et des avancées vers l’utilisation des données des DMÉ pour définir les besoins de la population.

Cote:
 
 
Le Parti Libéral reconnaît la place des dossiers électroniques en tant que composante nécessaire pour moderniser le système de santé canadien et les considère comme un des principaux éléments des programmes novateurs en santé. Aucune initiative concrète sur l’amélioration des dossiers électroniques n’est proposée.

Cote:

 

Le Parti Vert appuie la modernisation complète des systèmes d'information en santé afin de mieux coordonner les soins, de réduire les temps d'attente et d’assurer que les dossiers médicaux sont conservés en toute sécurité. L’explication de la différence par rapport à l'approche actuelle n’est toutefois pas claire.

Cote:
 

Programme national de soins à domicile

Le NPD a déjà mentionné qu’un solide système de soins de santé constitue une partie intégrante de sa stratégie pour les aînés. L’approche que le parti propose implique des soins communautaires et est intégrée à d’autres services sociaux. Le parti prévoit des dépenses de 1,8 milliard de dollars sur quatre ans pour améliorer les soins aux aînés. Cette initiative comprendrait l’expansion des soins à domiciles pour 41 000 aînés, la création de 5 000 lits additionnels dans les établissements de longue durée et l’amélioration des soins palliatifs.

Cote:

 

L’accès aux soins à domicile, l’éventail de services offerts et le coût de ces services varient beaucoup selon l’endroit où l’on vit. La création d’un programme national de soins à domicile est susceptible d’atténuer ces différences. Le crédit d’impôt pour aidants familiaux s’avérera avantageux en ce qu’il procurera un allégement fiscal aux personnes et aux familles; on devrait toutefois accentuer ce soutien de façon importante pour souligner le rôle vital des aidants familiaux.

Cote:
 
 
Pour le Parti libéral, les soins à domicile sont une façon d’obtenir de meilleurs résultats de santé à moindre coût et de libérer les hôpitaux pour la prestation de soins de courte durée et d’urgence. On remarque un engagement envers la mise sur pied d’une infrastructure pour les soins de longue durée et le développement de services communautaires en collaboration avec les provinces et territoires. Au cours des quatre prochaines années, les libéraux prévoient investir 3 milliards de dollars pour ajouter et améliorer les services à domicile. En outre, le parti élargira l’accès à des Prestations de compassion de l’assurance-emploi, de façon à ce que cette dernière ne soit pas limitée aux soins en fin de vie.

Cote:

 

Le Parti Vert appuie l'expansion des services de soins à domicile et de l’aide à la vie autonome adéquatement financés pour soutenir ceux qui ont besoin de soins chroniques. Son programme ne fournit aucune information sur un plan d'action ou une initiative en particulier pour l’adoption d’un programme national de soins à domicile.

Cote: